Skip to main content
Wakelet Logo
11. Le bonheur de vivre

11. Le bonheur de vivre

Je passais souvent deux heures avec Cécile, le mardi, après les cours, dans son studio avenue Carnot, puis je reprenais le train vers Saint-Germain-en-Laye, marchait dix minutes jusqu’au 105 de la rue des Bergères, où je rejoignais Anne dans l'appartement pour lequel nous nous étions endettés sur dix ans. Anne était la femme la plus calme que j’ai jamais connu. Nous ne nous disputions jamais, et lorsque, tous les deux fatigués de notre journée, nous sentions l’irritation venir, chacun se trouvait un coin à lui, dans la chambre ou le salon, pour lire ou dessiner. Nous étions, si les mots sont fidèles, un couple heureux.